ISSN 2269-5141

Accueil > Philosophie antique > Platon : Apologie de Socrate

Platon : Apologie de Socrate

samedi 29 avril 2017

Athènes, 399 avant notre ère. Socrate, citoyen sans fortune ni pouvoir politique, comparaît devant le Tribunal de la cité. Quels sont les faits reprochés ? On l’accuse de ne pas reconnaître l’existence des dieux traditionnels, d’introduire de nouvelles divinités et de corrompre la jeunesse. Face à ses juges, Socrate assure seul sa défense et met en garde les Athéniens : le philosophe est un bienfait pour la cité et celle-ci se condamne elle-même en mettant à mort son héros. Mais le verdict est sans appel : la condamnation à mort.

Élevée au rang de mythe fondateur de la philosophie, l’Apologie de Socrate expose les exigences d’une vie vertueuse telle que la défend Socrate : amour du savoir, souci du vrai, recherche de l’acte et du mot justes.

Voir en ligne :

SPIP | Espace privé | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0

Conception, réalisation et design : Jean-Baptiste Bourgoin