ISSN 2269-5141

Accueil > La Philosophie dans tous ses états > Laïla Raïd : Le souterrain

Laïla Raïd : Le souterrain

vendredi 10 février 2017

Ni méchant ni bon, ni crapule ni honnête homme, ni héros ni insecte », ainsi se décrit l’Homme du Souterrain, construit par Dostoïevski, figure d’une connaissance de soi maladive et sans résolution.
Layla Raïd propose une lecture de cette oeuvre charnière de l’écrivain russe au carrefour de la philosophie de la subjectivité de Wittgenstein et des analyses littéraires de Bakhtine. La parole de cet anti-héros, pour qui tout trait descriptif est chosification venue d’autrui, éclaire négativement le caractère inachevé de la personne humaine.
Mais c’est aussi l’écriture atypique de Wittgenstein que l’auteur réinscrit dans l’histoire littéraire, telle que vue et développée par Bakhtine. Un travail dialogique sur la multiplicité des points de vue et des voix, poursuivi du Tractatus aux derniers écrits.
Agrégée de philosophie et professeur à l’université de Picardie Jules Verne, Layla Raïd a publié de nombreux travaux sur la pensée de Wittgenstein, la philosophie de la connaissance, du langage, de la littérature et de l’éthique contemporaine.

Voir en ligne :

SPIP | Espace privé | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0

Conception, réalisation et design : Jean-Baptiste Bourgoin