ISSN 2269-5141

Accueil > Philosophie médiévale > Michel Nodé-Langois : Le vocabulaire de Thomas d’Aquin

Michel Nodé-Langois : Le vocabulaire de Thomas d’Aquin

dimanche 12 avril 2009

La philosophie de saint Thomas est une philosophie de théologien. L’idée qu’il s’en faisait est résumée par la formule souvent décriée mais mal comprise : philosophia ancilla theologiae - la philosophie (du théologien) est au service de sa théologie, ce qui ne signifie pas que la théologie asservisse la philosophie, mais seulement qu’elle s’en sert, c’est-à-dire qu’elle y puise ce qui lui est nécessaire pour la tâche qui est la sienne, et non pas celle de la philosophie : l’intelligence de la foi. Aussi bien saint Thomas récusait-il l’idée que les dogmes de la foi puissent être des principes de connaissance philosophique. Mais il récusait tout autant l’idée que la philosophie n’aurait rien à connaître de ce -qu’enseigne la foi, à commencer par l’objet même de celle-ci : Dieu. Que le travail du théologien saint Thomas ait produit des approfondissements essentiels de son héritage philosophique atteste que la foi, loin d’être un obscurcissement de la conscience et un obstacle à la réflexion, en est au contraire un stimulant et un moteur, qui au besoin défend la capacité de la raison à connaître le vrai, contre ses asservissements empiristes ou pragmatistes.

Voir en ligne : http://www.editions-ellipses.fr/fic...

SPIP | Espace privé | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0

Conception, réalisation et design : Jean-Baptiste Bourgoin