ISSN 2269-5141 Qui sommes-nous ?  Mentions légales

Accueil > Annonces de colloques > Colloque « Première, deuxième, troisième personne »

Colloque « Première, deuxième, troisième personne »

jeudi 13 mai 2010

Colloque organisé dans le cadre de l’ERIAC, Université de Rouen, par Natalie Depraz et Anne Vial-Logeay.

Le terme de personne résonne spontanément de façon très différenciée à nos oreilles, si tant est que l’on ne reste pas fixé sur sa signification éthique héritée du courant historique du personnalisme liée à la philosophie existentialiste chrétienne d’Emmanuel Mounier. En effet, sans minorer l’apport de cette philosophie qui a contribué à distinguer, dans le sillage de Kant, la personne comme fin en soi dans le cadre d’une éthique du respect, et l’individu comme atome isolé et objet d’une forme d’utilitarisme économique et politique, nous voudrions faire droit à un champ de réflexions pluridisciplinaires qui s’est nourri tout à la fois de l’apport de la linguistique (à partir de E. Benvéniste), de la psychologie phénoménologique qui met au premier plan le vécu et l’expérience du sujet singulier, des sciences cognitives autour du débat sur la conscience et d’un réinvestissement de la problématique théologique antique et médiévale sur l’hypostase.

Ce qui nous intéresse dans le cadre de ce Colloque, c’est moins la personne comme sujet éthique voire religieux que les personnes en relation dans le contexte d’une interrogation de leurs modes multiformes d’interaction à la croisée de leur signification épistémique, grammaticale et ontologique. Ces trois derniers termes sont là pour désigner l’espace d’une réflexion croisée autour du sens relationnel des personnes : qu’est-ce qu’une « première personne » ? Est-ce seulement un Je, un moi ? Est-ce une entité grammaticale ou ontologique ? Qu’est-ce qu’une méthode en première personne ? Qu’en est-il de la singularité du vécu en jeu, de son irréductibilité ? Quels en sont les critères ?

Autre champ d’interrogation : en quoi cette première personne façonnée (et comment ?) par le langage, l’expérience vécue et l’expérimentation (et selon quelle part respective ?) est-elle dissociable d’une seconde personne voire d’une troisième personne ? Poser cette question revient à se demander comment interagissent ensemble subjectivité, intersubjectivité et objectivité, et comment ces trois modes d’être se déclinent sur les trois plans déjà nommés : langage, épistémologie et ontologie ? A ce propos, la question qui apparaît est celle de la « pureté » de chaque mode de la personne : si l’on sait bien que la grammaire fait jouer ensemble en un système coordonné Je, tu, il, elle, voire Nous, vous, ils, elles, si l’on sait que les méthodes en première personne s’articulent aujourd’hui, en sciences cognitives, avec les méthodes en troisième personne voire avec l’hypothèse d’une méthode en deuxième personne voire en seconde personne, si l’on peut aussi à cet égard remobiliser le dogme des trois personnes de la Trinité qui affirme la synergie du Père, du Fils et du Saint Esprit, on peut se demander à quelle condition, selon quels critères, d’après quelle stratégie on va décider de valoriser et donner une priorité à la première, à la deuxième ou à la troisième personne, ou encore à la relation entre la première et la deuxième, ou à celle entre première et troisième, voire à la première personne du pluriel.

Bref, notre objectif dans ce Colloque est de tenir ensemble les trois personnes en interaction à l’aune des régimes d’action que sont le langage, la psychologie, la phénoménologie, l’épistémologie et l’ontologie, et d’évaluer les critères de leur mode de relation.

Programme

Vendredi 14 mai (Maison de l’Université, Salle Divisible Nord)

9h-9h15 : Accueil des participants

9h-15-9h30 : Ouverture du Colloque : Cafer Özkül, Président de l’Université, Laurence Villard, Directrice du Laboratoire de recherche ERIAC, Professeure de Grec

9h30-9h45 : Présentation des journées par Natalie Depraz et Anne Logeay

Première thématique : « Les personnes dans la langue » (modérateur : Franck Varenne, Maître de Conférences en philosophie, Université de Rouen)

9h45-10h30 Stéphane Chauvier (Professeur de Philosophie, EA « Identité et subjectivité », Université de Caen-Basse Normandie) : « Du rôle au moi »

10h30-10h45 Répondant : Ludovic Jouis, étudiant de M2 en philosophie, Université de Rouen

Pause Café (10h45-11h)

11h-11h45 Isabelle Joly (Université Nancy II, Laboratoire d’Histoire des Sciences et de Philosophie, Archives Henri Poincaré) et Maryvonne Holzem (Université de Rouen) : « Les études phénoménologiques en première, deuxième et troisième personne : la question des études mixtes : point de vue philosophique et exemplification linguistique »

11h45-12h00 Répondant : Didier Austry (Responsable de Formation, Point d’Appui-IIA/UFP, Ivry sur Seine, Professeur associé invité, Université Fernando Pessoa de Porto, Portugal, Doctorant en philosophie, Université de Rouen)

12h00-12h45 Catherine Filippi-Deswelle (Maître de Conférences en linguistique appliquée à l’anglais, Université de Rouen) : « Les personnes (grammaticales) en relation : ni fusion ni confusion »

12h45-13h00 Répondant : Audrey Gerlain, étudiante de M2 en philosophie, Université de Rouen

Après-midi (14h30-17h30) Deuxième thématique : Les personnes dans le droit et la morale (modérateur : Stéphane Chauvier)

14h30-15h15 Guy Quintane (Professeur de Droit, Doyen de l’UFR de Droit, CESJ Centre d’Etude des Systèmes Juridiques, Université de Rouen), « Pour une herméneutique du sujet de droit »

15h15-15h30 Répondante : Anne Logeay (Maître de Conférence de Latin, Université de Rouen)

15h30-16h15 Anne Logeay (Maître de Conférences de Latin, Université de Rouen), « Première, deuxième, troisième personne … ou l’altérité impossible ? »

16h15-16h30 Répondant : à déterminer

Pause café (16h30-16h45)

16h45-17h30 Frédéric Worms (Professeur de Philosophie, Université de Lille 3-UMR 8163 Savoirs textes et langage), « Avant les personnes (dans le langage), les relations entre les personnes (dans nos vies) ? »

17h30-17h45 Répondant : Alexis Lavis (Doctorant en philosophie, Université de Rouen)

Samedi 15 mai (Bâtiment D, Salle)

Matinée (9h-13h) (Modérateur : Philippe Fontaine, Maître de Conférences Habilité en philosophie, Université de Rouen) Troisième thématique : « L’expérience en première personne : la phénoménologie en question »

9h-9h45 Florence Even (Docteur en philosophie, Université de Rouen), « ‘Oh toi plus moi plus tous ceux qui le veulent…’ Sujet, autre et tiers dans l’enseignement de Lacan »

9h45-10h00 Répondante : Natalie Depraz (Professeure de Philosophie, Université de Rouen)

10h00-10h45 Natalie Depraz (Professeure de Philosophie, Université de Rouen), « Qu’est-ce qu’une phénoménologie en première personne ? »

10h45-11h Répondante : Noémie Parant (doctorante en philosophie, Université de Rouen)

Pause Café (11h-11h15)

11h15-12h Eve Berger (Docteure en sciences de l’éducation, Directrice de l’Ecole supérieure de somato-psychopédagogie, Professeure auxiliaire à l’Université Fernando Pessoa (Porto)) : « Méthode en première personne et rapport au corps : pour une pratique corporéisée de la description phénoménologique »

12h15 Répondant : Sébastien Jobert (étudiant de M1 en philosophie, Université de Rouen)

Après-midi (14h-17h) (Modératrice : Natalie Depraz) Quatrième thématique : « Les méthodes en première, en deuxième et en troisième personne : l’apport de la réflexion scientifique »

14h-14h45 Aliyah Morgenstern (Professeure de Linguistique, Université de Paris III) et Stéphanie Caët (Doctorante, Université de Paris III) : « JE comme un AUTRE : les premiers récits autobiographiques de l’enfant »

14h45-15h Répondante : Catherine Filippi-Deswelle, Maître de Conférences en linguistique anglaise, Université de Rouen

15h-15h45 Michel Bitbol (CREA, CNRS/Ecole Polytechnique, Paris) : « L’expérience d’objectiver (ou comment vivre en première personne la possibilité de la troisième personne) »

15h45-16h Répondante : Florence Pignarre (Doctorante en philosophie, Université de Rouen

Pause café (16h-16h15)

16h15-17h Jean Vion-Dury (Institut des Neurosciences Cognitives de la Méditerranée (UMR-CNRS 6193), 13009 Marseille et Centre d’Epistémologie Appliquée, UMR-CNRS 7656, Ecole Polytechnique, 75015. Paris) : « La musique, l’entente et l’être : variations en première, seconde et troisième personne »

17h-17h15 Répondante : Isabelle Joly

Voir en ligne : http://www.implications-philosophiq...

SPIP | Espace privé | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0

Conception, réalisation et design : Jean-Baptiste Bourgoin